En Théorie

Pop Culture, Littérature et Chamallows

La vérité sur l’affaire Harry Quebert – Joel Dicker

Soyons honnêtes, je suis complètement passé à côté de ce livre à sa sortie. Je suis que la ferveur a été incroyable mais j’étais dans une période de disette niveau lecture.

Ma maman a donc eu la super idée de m’offrir ce pavé à Noël. Je l’ai intégré à ma liste de lecture et voici mon avis (oui, j’arrive bien après la bataille mais bon…)

On suit donc le parcours de Marcus Goldman, écrivain talentueux et très en vue à New York. Après le succès de son premier livre, celui-ci connait la maladie des écrivains : la page blanche. 

Il décide alors de retourner auprès de son mentor, le professeur d’université Harry Quebert; lui même écrivain à succès. 

Marcus se retrouve donc dans la ville d’Aurora, dans le New Hampshire lorsqu’un évènement frappe la ville. Plus de 30 ans après sa disparition, le corps d’une fillette est retrouvé. 

Autant vous dire que cette présentation m’a mis l’eau à la bouche, en grand fan de romans policiers. Et bien sachez que l’histoire est passionnante, on va de rebondissements en rebondissements. La psychologie des personnages est particulièrement travaillée et on se surprend à s’enticher d’un personnage tout en en détestant un autre jusqu’à ce que la tendance s’inverse puis se porte vers d’autres et ainsi de suite. 

J’ai lu ces 800 et quelques pages en l’espace de 3 jours tellement j’ai été happé par cette histoire. 

Que du bon donc de ce côté. 

Du côté des regrets, j’ai eu un petit soucis avec le style et le vocabulaire, souvent trop simpliste. Je trouve aussi que les dialogues ne sont pas réalistes. On a l’impression que les personnages ont un ton ironique du début à la fin. Ils passent leur temps à répéter le nom de leur interlocuteur en début de phrase et c’est particulièrement agaçant. Pour tout vous dire, je pensais à un problème de traduction mais le livre a été écrit en français. 

Sachez cependant que la force de l’histoire et des personnages vous fera passer au dessus de tout ça assez aisément. 

Il y a bien longtemps qu’un livre ne m’avait pas tenu en haleine aussi intensément. Ne serait ce que pour le bonheur de découvrir la fin, je vous le recommande ! 

La vérité sur l’affaire Harry Quebert – Joel Dicker – Editions de Fallois/Poche – Avril 2014 – 856 pages