En Théorie

Pop Culture, Littérature et Chamallows

5 conseils pour faire lire un adolescent

Voila une question que l’on m’a beaaaaaauuuuuucoup posée !

«DrDoud, toi qui lis pas mal, tu sais comment je pourrais faire pour que mon ado lise un peu au lieu de passer ses journées à draguer Carlita sur Twitter ?»

La réponse honnête est : non. Pour la bonne et simple raison que :

1- Je ne connais pas ce gosse

2- Je ne sais pas ce qu’il aime

3- J’ai pas le temps d’apprendre à le connaitre pour qu’il achète un bouquin qui va lui servir de sous-verre ou de support pour rouler des joints les 3 années à venir.

MAIS, comme c’est mon jour de bonté, je vais essayer de vous donner quelques astuces pour déterminer ce qu’il aime puis, vous donner une liste non exhaustive de bouquin sympas, facile à lire et qui redonnent confiance à ces oubliés de la littérature.

Conseil n°1 : On ne se limite pas aux romans

Et oui, la lecture c’est pas que Balzac et Hugo. Tout contenu intelligible entre dans le champ de la lecture. Que ce soit un roman, un blog de nouvelles, un magazine, une bande dessinée, un manga … L’idée générale étant que les mots sont faits pour être lus. Et peu importe le support.

L’exception qui confirme la règle est incarnée par les statuts pseudo-romantiques de rachel sur Facebook type «Mon amoureu ai moi c trooooo fort ce qui nous uni, déja deu semène et je l’ème d’amour fou»

Donc il s’agit en premier lieu de choisir le bon média pour votre ado. Il vaut mieux lire 50 Comics que 2 préfaces par an.

Conseil n°2 : Chacun a sa propre sensibilité par rapport à la lecture

Ou plus précisément, ce n’est pas parce que «Le Grand Secret» de Barjavel vous a ému lors de vos vacances à Cavalaire que votre fils va l’aimer. Recommander des bouquins qu’on a aimés : oui ; forcer la main en survendant une experience personnelle: non.

Il va donc falloir trouver le style qui permet à votre marmot de s’épanouir.

La encore, pas d’à priori à avoir. Non, l’heroic-fantasy n’est pas un sous-genre, les thriller noirs ne feront pas de lui un serial killer de même que les livres engagés ne le transformeront pas en BHL.

Pas trop de secret ici, pour trouver sa sensibilité, il faut essayer. Le piège étant que si on se trompe, ça dégoute les gens de la lecture (coucou les profs de français du collège !!).

Dans un premier temps, il s’agira donc de cerner un peu la personnalité de la personne pour se rapprocher de ses goûts. Ensuite il faudra bien sur rester réaliste. Ce n’est pas parce qu’elle aime Game of Thrones à la télé qu’il faut lui fourguer les 1000 et quelques pages de la version écrite …

Conseil n°3 : Lire est un moment de détente, pas une punition.

Je le répète, lire est un LOISIR. Et j’ajoute même «PERSONNEL». Parce que c’est un peu intime la relation qu’on a avec un livre, avec ses personnages. N’avez-vous jamais pleuré en lisant ? Ou tout du moins frissonné? Avez-vous déjà combattu le sommeil juste pour connaitre la suite ? Oui vous l’avez fait. Et pourquoi ? Parce que vous en aviez ENVIE. Voila les maitres mots du plaisir de lire.

En résumé, créer un environnement favorable à la lecture : oui

Forcer en donnant des heures ou en interdisant de faire autre chose : non

Conseil n°4: Donnez l’exemple et engagez le dialogue.

Si vous ne lisez jamais et que votre bibliothèque est remplie de bibelots hérités de votre arrière grande tante, vous aurez du mal à créer un climat favorable à la lecture.

Montrez l’exemple en lisant, en prenant le temps pour ça.

Aussi, parlez-en. Comme on aime s’échanger nos impressions à la sortie d’une salle de cinéma, échangez sur les impressions après avoir lu un livre. On est pas obligés d’en faire une analyse critique de 100 pages mais ne seraient-ce que quelques mots pour confronter les points de vue.

Conseil n°5: La lecture n’est pas une fin en soi.

C’est malheureux à dire, mais la lecture n’est pas un passage obligé. oui ça donne de la culture, améliore l’orthographe et plein d’autres choses. Mais le monde ne tourne pas autour des livres.

Par exemple, je n’éprouve aucun sentiment en face d’une oeuvre d’art et pourtant, certaines personnes trouvent des pièces transcendantes.

Chacun à un média de préférence. Alors si c’est le cinéma, les séries télé, l’art, le dessin, la sculpture, les jeux-vidéos ou que sais-je, c’est une bonne chose.

Le plus important dans tout ça et d’avoir une sorte d’échappatoire de la vie de tous les jours tout en approfondissant assez pour ne pas rester au raz des pâquerettes.

 

J’espère que ces quelques conseils vous aurons aidés à y voir plus clair et à mieux appréhender ce difficile sujet qu’est l’apprentissage de la culture littéraire.

Bonus : Voilà quelques livres/auteurs que je trouve particulièrement adaptés pour une initiation à la lecture.

Je précise simplement que cela n’engage que moi et que chacun n’y trouvera pas son compte. La liste n’est bien sur pas exhaustive.

Joyce Carol Oates

Nick Hornby – Slam

Lian Hearn – Le clan des Otori

Amelie Nothomb

Lolita Pille – Hell, Bubble gum

Toutes les sagas pour ados type : Hunger Games, Harry Potter, Twilight, Peggy Sue …